Cet été mes vacances ont un goût de piété

By Madrass'Animée | Parentalité Musulmane

Juil 08

Le terme « vacances » rime pour beaucoup avec voyage, resto, détente, dépenses excessives, perte de temps, négligence….

Se détendre est quelque chose d’important dans notre religion afin de pouvoir rester constant dans l’adoration d’Allah tout au long de notre vie. Se détendre ne veut cependant pas dire gâcher son temps, négliger ses obligations religieuses et donner libre cours aux passions de son âme…

Cet article a pour objectif de vous donner des clés, ainsi que de bons réflexes, afin d’appréhender le mieux possible vos vacances en famille, et d’en faire à la fois un moment de plaisir, de bonheur et d’enrichissement spirituel, intellectuel et humain.

1) Le temps, le capital du croyant

Le temps a une valeur inestimable, d’ailleurs on ne peut pas l’acheter contrairement aux biens matériels de ce bas monde !! 

C’est pour cela qu’Allah jure de nombreuses fois par le temps dans le Saint Coran : « le temps », « l’aube », « la nuit », « le jour montant » …. Tout cela pour nous faire méditer sur ce bienfait précieux.

Par le temps, l’homme construit sa réussite ou court à sa perte !

Notre Prophète   nous dit : « Chaque personne chemine (dans ce bas monde), certains vendent leur âme pour l’affranchir du feu, tandis que d’autres la mènent à sa perte ».

Allah nous dit dans un hadith Qoudsi : « Ô Mes serviteurs, il s’agit uniquement de vos actions que je me contente de recenser, ensuite je vous rétribuerai en conséquence. Que celui qui trouve du bien remercie Allah. Quant à celui qui trouve autre chose, qu’il ne s’en prenne qu’à lui-même ».

Ibn Mas'oud (Qu’Allah l’agréé) disait : « Je n'ai pas regretté plus une chose que le fait qu'un jour s'écoule sans que mes bonnes œuvres n'augmentent ».

Le croyant éveillé et clairvoyant connait la valeur du temps et refuse de le dépenser sans utilité. Au contraire, il l’optimise, tel un commerçant habile cherchant à maximiser ses bénéfices, afin qu’il lui soit dit dans l’au-delà : 

«Mangez et buvez agréablement pour ce que vous avez avancé dans les jours passés» (Sourate 69, Verset 24)


2) Le but des vacances pour le croyant

      1] L'au-delà: Une course permanente pour le croyant

Les vacances sont un repos concernant les œuvres de ce bas monde, pas de celles de l'au-delà. Pendant les vacances, on décroche avec sa vie professionnelle, avec la routine métro-boulot-dodo. Le temps libre est à notre disposition. C’est donc le bon moment pour investir et construire notre au-delà. 

Allah dit dans le Coran : « Quand tu te libères (de tes occupations), lève-toi donc, et à ton Seigneur aspire » (Sourate 94, Versets 7-8)

Moujahid (Qu’Allah lui fasse miséricorde), un érudit dans l’exégèse du Coran, dit dans l’explication de ce verset : « Lorsque tu te libères de tes occupations mondaines, accoure vers l’adoration de ton Seigneur et prie ! » (Tafsir Ibn Kathir / Tafsir Al Baghawi).

Les vacances, c’est donc le meilleur moment pour aspirer à notre Seigneur. Malheureusement, encore trop de musulmans laissent passer cette occasion, et s’éloignent de leur Seigneur durant la période estivale, comme si la foi était un vêtement que l’on pouvait ôter et ranger au placard durant l’été. Or, le croyant à ses principes, il ne change pas d’objectifs et de comportement lorsqu’il change d’environnement ou de lieu.

Le Prophète   nous dit : « Crains Allah où que tu sois. Fais suivre la mauvaise action d'une bonne action, elle l'effacera, et comporte-toi avec les gens en faisant preuve d'une haute moralité » (Rapporté par At-Tirmidhi)

      2] Pourquoi se détendre?

L’Islam est la religion du juste milieu : elle refuse le monachisme poussant l’homme à se couper totalement de ce bas monde, tout comme elle refuse le libertinage ne respectant aucune limite.

Ceci s’illustre bien dans les conseils prodigués par le Compagnon Salman Al Farisi au Compagnon Abou Ad-Darda, connu pour son ascétisme et ses efforts continus dans l’adoration d’Allah : « Un jour, Salman Al Farisi alla rendre visite à Abou Ad-Darda. Il trouva Oum Ad-Darda dans une tenue négligée. « Que signifie cette tenue ? » demanda-t-il. « Ton frère Abou Ad-Darda, ne tient pas aux choses de ce monde », répondit-elle. Abou Ad-Darda, une fois de retour, prépara un repas et le présenta à son hôte. Salman lui dit alors : « Mange ! ».  « Je jeûne ! » répondit celui-ci. Salman répliqua : « Je ne mangerai pas tant que tu ne mangeras pas toi-même ». Alors Abou Ad-Darda mangea. 

La nuit venue, Abou Ad-Darda voulut se lever (pour prier), mais Salman lui dit : « Dors » et il se rendormit ; puis il voulut se lever, mais Salman lui répéta : « Dors ». Vers la fin de la nuit, Salman lui dit : « Lève-toi maintenant. » Tous deux firent leur prière, puis Salman dit : « Ton Seigneur a un droit sur toi, ton âme a un droit sur toi, ta famille a un droit sur toi ; alors tâche de donner à chacun son droit ». Lorsque cet échange fut rapporté au Prophète, celui-ci dit : « Salman a dit vrai. ». (Rapporté par Al Boukhari)

Tout comme le croyant a besoin de fournir des efforts, il a besoin également de repos pour mieux repartir dans sa quête de l’au-delà. 

Cheikh al Islam Ibn Taymiyya (Qu’Allah lui fasse miséricorde) disait : « Je n'arrête de mentionner Allah qu'avec l'intention de reposer mon âme afin de me préparer à le mentionner une nouvelle fois».

Ces périodes de repos et de divertissement ne sont donc pour lui qu'un moyen de mieux se replonger dans l'effort et en aucun cas le moment de donner libre cours à ses passions et envies. C’est au croyant d’utiliser ces périodes de baisse de régime à bon escient.

C’est ainsi qu’il convient d’éduquer son enfant. L’imam Ibn Al Qayyim (Qu’Allah lui fasse miséricorde) dit dans son ouvrage « Les préceptes islamiques relatifs au nouveau-né » : « Il ne lui procure le repos que parce qu'il va continuellement l'occuper physiquement et mentalement. La paresse et le désœuvrement ont des conséquences fâcheuses et entrainent des regrets amers, tandis que l'effort et la peine ont des conséquences louables, soit ici-bas, soit dans l’au-delà, soit dans les deux réunis. Le plus oisif sera le plus fatigué et vice-versa. La suprématie ici-bas et le bonheur dans l'au-delà ne s'acquièrent qu'après un rude effort. Yahya ibn Khatir (Qu’Allah lui fasse miséricorde) disait : « on n'acquiert pas la connaissance par l'indolence ». »

Le Prophète   nous dit : « Toute œuvre connait une période de dynamisme, et tout dynamisme est sujet à un relâchement. Celui dont le relâchement est conforme à ma Sunna aura réussi tandis que celui dont le relâchement tend vers autre chose est certes voué à la destruction. » (Rapporté par Ahmed et Ibn Hibban) 

Il n'y a donc pas de mal dans l'amusement et le divertissement tant qu'ils respectent les limites de la Législation Islamique. 

Il faut donc pouvoir donner à nos enfants l’occasion de se divertir pour permettre leur plein épanouissement. Cela fait d’ailleurs partie de la Sunna des Prophètes. Il est rapporté dans le Coran que les frères de Yousouf s’amusaient. Ils demandèrent un jour, à leur père Ya’coub, de laisser Yousouf les accompagner :

« Ils dirent : «Ô notre père, qu’as-tu à ne pas te fier à nous au sujet de Joseph? Nous sommes cependant bien intentionnés à son égard. Envoie-le demain avec nous faire une promenade et jouer. Et nous veillerons sur lui».» (Sourate 12, Versets 11-12)

      3] Se détendre c'est bien, mais utilement c'est mieux

Se détendre ne veut pas dire être inactif, dormir 12 heures par jour et manger 5 fois dans la journée. Le musulman a une façon bien à lui de se détendre. Pour lui, détente rime avec profit, intérêt ou encore enrichissement. 

'Abdallah ibn Mas'oud : « Je déteste voir une personne inactive, qui n'utilise son temps ni dans une chose utile à son bas monde, ni dans une œuvre de l'au-delà. »

Prendre du plaisir, se reposer tout en profitant utilement de son temps libre n’est pas incompatible. Bien au contraire…

Dans la partie suivante, nous vous proposons une liste non exhaustive d’activités pour vous et vos enfants afin de faire de vos vacances, des vacances pas comme les autres.

3) Quelques activités utiles durant les vacances

Les vacances représentent la période durant laquelle on passe le plus de temps avec nos enfants, alors autant en profiter pour partager avec eux un maximum d’activités intéressantes et leur transmettre le plus de choses possibles : savoir utile, bonnes habitudes, bonnes manières…

Celui qui tire réellement profit de ses vacances est celui qui les utilise dans ce qui lui est profitable.

      1] Le Coran! LE Coran!

Le Coran, ce mode d’emploi de notre existence. Le Coran, ce médicament dont le croyant ne peut se passer pour guérir son cœur des diverses maladies auxquelles il est exposé. Le Coran, ce témoin au jour dernier pour celui qui en aura fait son compagnon dans ce bas monde. Et pourtant, nous restons négligents… Mais le plus grave, c’est que l’on arrive à se plaindre alors que l’on tourne volontairement le dos à la source du véritable bonheur.

Mais Al hamdoullilah, les vacances sont l’occasion de renouer avec le Livre d’Allah. Pour se faire, rien de mieux qu’un rendez-vous quotidien, en tête à tête, au calme. Même si celui-ci ne dure que 10 minutes, ne le négligez pas !! Le meilleur moment se situe juste après la prière du Sobh, pour débuter la journée en beauté. 

Pour vos enfants, rien de mieux que de les inscrire à des stages d’été. C’est pour eux l’occasion d’apprendre à lire, de corriger leur lecture, de réviser ou d’apprendre de nouvelles Sourates. Vous devez faire en sorte que le Coran soit un projet de vie pour votre enfant, un acteur essentiel de son quotidien. Renseignez-vous et si vous trouver un programme dans votre lieu de résidence ou dans votre lieu de vacances, sautez sur l’occasion !!

         2] Apprendre ses obligations religieuses

Le croyant doit être un maillon fort de sa communauté. S’il n’y parvient pas, il doit au minimum ne pas être un maillon faible. Si tu n'apportes pas un plus à la communauté, au moins, ne lui cause pas de tort. Et il n’y a pas de tort plus grand que l’ignorance car elle est la source de toutes les calamités.

Combien d'années s'écoulent sans que notre connaissance de notre religion ne s'approfondisse ? Il n'y a pas de mal à être ignorant car nous naissons tous ignorant mais le mal réside dans le fait de le rester.

« Et Allah vous a fait sortir des ventres de vos mères, dénués de tout savoir, et vous a donné l’ouïe, les yeux et les cœurs (l’intelligence), afin que vous soyez reconnaissants. » (Sourate 16, Verset 78)

L’état de reconnaissance consiste à utiliser les bienfaits qu’Allah nous a accordés dans la recherche de sa satisfaction. Les bienfaits cités dans ce verset sont ceux que le croyant utilise pour apprendre et comprendre sa religion.

Il doit donc utiliser une partie de son temps pour s'élever par le savoir ne serait-ce que par la connaissance de ses obligations religieuses : les fondements de notre Croyance, la Purification, la Prière, le Jeûne, la Zakat, le Hajj, le mariage .... 

Vous pouvez aussi leur enseigner quelques invocations, s'ils sont jeunes faîtes-leur découvrir le PABI afin d'apprendre tout en s'amusant des invocations du quotidien grâce aux dessins animés.

Si vous prenez déjà des cours pendant l’année, profitez-en pour réviser ou même préparer le programme de l’année suivante. Si ce n’est pas le cas, il y a un début à tout. Les supports à votre disposition sont multiples : cours, livres, audio … A vous de vous organiser au mieux. Demandez conseil à des Savants ou à des étudiants en sciences religieuses afin qu’ils vous orientent vers ce qui est le plus adapté à votre profil.

Vous pouvez également opter pour un stage intensif de langue arabe. Certains instituts organisent des sessions d’été en Egypte ou au Maroc. Un bon moyen pour apprendre l’arabe en famille et faire entrer la pratique de cette langue dans son foyer.

Le savoir se raffermit lorsqu’on le met en pratique puis qu’on le transmet à autrui. N’hésitez pas à transmettre ce que vous avez appris à votre conjoint et à vos enfants, ne serait-ce que des choses simples. Combien d’enfants musulmans ne connaissent pas leur Prophète   ou n’en connaissent que le nom ? Combien d’enfants musulmans ignorent les piliers de l’Islam et les piliers de la foi ? Combien d’enfants musulmans n’ont jamais appris à se purifier ou à prier correctement ? Combien d’enfants ne savent pas qui sont les Sahabas ?

Un jour, j’ai fait la rencontre d’un enfant de 9 ans. Il s’appelait ‘Uthman. Je lui demandais alors s’il savait qui était ‘Uthman Ibn ‘Affan. Il n’en avait jamais entendu parler. Je lui demandais alors qui était notre Prophète  , mais il fut incapable de me donner son prénom. Cela m'a profondément attristé, et j’ai pensé à ses parents qui n’étaient sûrement pas conscients du « crime » qu’ils commettaient en laissant leur enfant baigner dans l’ignorance.

« Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne. » (Sourate At-Tahrim, verset 6)

L'exégète, Ibn Kathir rapporte au sujet de ce verset les interprétations suivantes : ‘Ali ibn Abi Talib (Qu’Allah l’agrée) a dit : «Eduquez-les et enseignez-leur (la religion). »

       3] Aller à la mosquée en famille

La mosquée est le refuge du croyant, l’endroit le plus aimé par Allah sur Terre. Comment le croyant peut-il donc se passer d’y aller et d’y emmener ses enfants ? Le Prophète   nous informe que parmi les 7 catégories de personnes qui seront sous l’ombre d’Allah, le jour où il n’y aura d’ombre que la Sienne, se trouve la personne dont le cœur est attaché aux mosquées : il aime s’y rendre, il s’y sent bien, il y trouve l’apaisement du cœur….

Vous avez du mal à aller tous les jours à la mosquée durant l’année, profitez des vacances pour le faire et y emmener vos enfants par la même occasion.

Si vous voyagez dans un pays musulman, vous pourrez jouir d’entendre l’appel à la prière. Expliquez à vos enfants sa belle et profonde signification. Cela pourra les motiver à vous suivre et à répondre à l’appel d’Allah. 

Les vacances représentent le moment où l'on possède le plus de temps libre, on devrait donc logiquement y accomplir plus d'adorations que durant l’année.  N’oubliez pas qu’Allah vous observe, et que vos enfants vous observent également. Ils apprennent en vous regardant faire. Un papa restant allongé ou distrait par une autre occupation alors que l’Adhan retentit aura une influence négative sur ses enfants. Au contraire, voir le papa se préparer et faire plusieurs va-et-vient dans la journée les aidera à intégrer la place importante qu’occupe la prière dans la vie du croyant.  

Vous cherchez des astuces pour faire aimer la prière à votre enfant ? Consultez notre article : « Comment faire aimer la prière à mon enfant ? » 

       4] Sorties culturelles

Occuper le temps de mes enfants uniquement entre le Coran, l’apprentissage et la mosquée risque de les lasser et d’être contre-productif. 

Al hamdoulillah, les journées en été sont longues, il y a donc le temps de faire de nombreuses choses. Organisez votre journée en consultant vos enfants. Faites un planning d’activités et de visites à réaliser durant votre séjour.

Choisissez de bonnes activités : mêler l'utile à l'agréable en privilégiant les musées, la visite de lieux historiques, les zoos, les aquariums, la nature...plutôt que piscine, parc d'attraction et fast-food à outrance. Nourrissez leur esprit plutôt que leur ventre et leurs passions, mais bon un petit resto de temps en temps ne fait pas de mal !! 😉

Certains choisissent des destinations telles que Dubaï et partagent leur temps entre centres commerciaux, restaurants, piscines et parcs d’attraction. En 2 ou 3 semaines on y apprend à nos enfants à consommer un maximum, s’éclater, s’amuser et c’est tout…ou presque.

Privilégiez des lieux chargés d’Histoire. Il y a tellement de lieux historiques à explorer dans le monde musulman qu’une vie ne suffira sûrement pas à tous les visiter. 

Alors si vous vous rendez dans un pays musulman, profitez-en pour visiter les lieux qui ont marqué l’Histoire de ce pays : mosquées, écoles, universités, palais, citadelles… et qui représentent les vestiges de l’âge d’or de l’Islam. 

L’an dernier, durant nos vacances en Tunisie, nous avons visité, avec mes deux fils, la ville de Kairouan, ville fondée par le Compagnon ‘Oqba Ibn Nafi’ lors de la conquête de l’Afrique par les musulmans. Nous sommes partis à l’aventure avec un sac à dos et nous avons passé une magnifique journée, tout en apprenant énormément de choses. Spiritualité, architecture, Histoire, tradition, aventure…une journée riche à tous les niveaux qui a marqué les esprits de mes deux petits aventuriers machaAllah. 

     5] Le sport

Le corps est un dépôt que l’on se doit d’entretenir et de préserver. C’est pour cela qu’il est important de pratiquer une activité sportive régulière.

Si vous partez en vacances dans un pays musulman, profitez-en pour prendre des cours de natation pour vos enfants et vous-même. Vous trouverez sans difficultés des créneaux non mixtes. C’est l’occasion pour vos enfants d’aller à la piscine et d’apprendre à nager si ce n’est pas déjà le cas. 

L'équitation peut aussi être une belle option si l’opportunité se présente. Le sport de manière général est bénéfique s’il est pratiqué avec les bonnes personnes et qu’il n’y figure pas d’interdit (croyance polythéiste, tenue non adaptée, coup au visage…).

Attention à la façon de s'habiller car, par forte chaleur, on a parfois tendance à être laxiste concernant les limites d'Allah à ce sujet. Certains parents se permettent d’être en petite tenue devant leurs enfants, ce qui contribue à casser leur pudeur. A la maison, au sport, à la plage, ou la mosquée, gardez une tenue couvrant votre ‘awra (partie qu’il n’est pas permis de découvrir devant les tiers).

Dans tous les cas, ne négligez pas la pratique du sport. Nos corps s’usent à force de subir notre mode de vie contemporain : malbouffe, sédentarité, stress…

Refaites-vous une santé, cela vous rendra plus épanoui, plus dynamique, plus productif et donc plus utile pour vous-même et pour les autres.

    6] Visitez la famille

Dans cette société contemporaine individualiste et matérialiste, les liens familiaux passent souvent au second plan. Trop occupé, trop éloigné, trop fatigué….toutes les raisons sont bonnes pour ne pas visiter ses proches. Mais pendant les vacances, il n’y a aucune excuse. Profitez-en donc pour renouer avec vos proches, les inviter ou les visiter. 

Les liens de parenté sont sacrés en Islam. Ils doivent être préservés. Combien de parents se plaignent d’être délaissés par leurs enfants qui ne leur portent que trop peu d’intérêt ? En creusant un peu, on se rend compte que ces enfants ont souvent hérité cela de leurs propres parents, qui négligeaient de les emmener visiter leur famille étant petits …

Emmenez vos enfants rencontrer votre famille ; attention cependant aux fêtes de mariage qui se multiplient durant la période estivale et qui réunissent malheureusement trop souvent un grand nombre d’interdits religieux.


    7] Des activités manuelles

Vous pouvez prévoir d’en faire à la maison mais il n’y a pas mieux pour vos enfants que de les mettre en immersion. Pourquoi ne pas leur faire passer des demi-journées dans différents corps de métier, surtout si on a un membre de notre famille qui exerce une activité manuelle : apiculteur, menuisier, éleveur, potier, électricien, pêcheur .... 

Ceci afin de les initier à divers domaines, d'élargir leur esprit, de stimuler leur créativité, d’exercer leur habileté, et de leur apprendre la rigueur dans leur travail …

Le savoir théorique, c’est bien, mais rien n’empêche d’associer à cela un savoir-faire manuel. C’est un bon moyen pour préserver votre enfant de l’assistanat qui gangrène notre génération et en faire quelqu’un de débrouillard. 

Quand est-il des adultes qui ne savent pas changer une ampoule, monter un meuble ou recoudre un vêtement ? 

Quand est-il des enfants qui à un âge avancé ne savent toujours pas s’habiller, manger, mettre leur chaussure ou attacher leur ceinture tout seul ?

        8] Apprendre à donner du temps

Le musulman est utile pour les autres. Il doit contribuer à l’intérêt général de la société en consacrant une partie de son temps pour aider les autres : enseigner, nettoyer un lieu public (mosquée, école,plage ….), préparer des repas puis les distribuer à des pauvres, aider une association locale…Participez vous-même à ce type d’actions et faites participer vos enfants en fonction de leurs capacités.


        9] La lecture

Faites un tour à la librairie avant le départ pour lui prendre des livres qu'il lira pendant l'été. Fixez-lui un objectif raisonnable pour le motiver et surtout ne pas le décourager en chargeant sa valise d'une multitude de livres qu'il n'ouvrira sûrement pas. Prenez des livres également et prévoyez dans votre planning des moments de lecture collective et individuelle. Les vacances représentent le moment opportun pour installer cette habitude au sein de votre foyer avec pour objectif de la poursuivre tout au long de l’année.

Afin d’apprendre des astuces qui vous permettront de faire aimer la lecture à vos enfants, consulter notre article : « Comment faire de votre enfant un mangeur de livres ? » 

        10] Choisissez le bon lieu de vacances

Choisissez un lieu de vacances proposant à la fois des activités utiles et agréables : cours de Coran, cours d’arabe, cours de natation, activités et sorties culturelles.... Sélectionnez celui qui vous permettra de pouvoir réunir le plus d’avantages parmi ceux qui ont été cités dans les points précédents.

Si vous en avez la possibilité, profitez-en pour les emmener dans un pays musulman afin que vos enfants vivent certains rites ou aspects de la religion qu'ils n'ont pas l'occasion de voir en occident : Adhan, ‘Aid national, sacrifice, prière du 'Aid en plein air, prière mortuaire… 

Les points cités sont sûrement une évidence pour la majorité des personnes qui liront cet article, mais trop souvent, ils ne restent que théoriques. Il est grand temps de passer à l’action pour faire de ces vacances, des vacances pas comme les autres, qui incarnent un nouveau point de départ pour votre foyer, marqué par une prise en main réelle et active de l’éducation de vos enfants. Si nous ne le faisons pas durant les vacances, quand le ferons-nous ?

Vous ne pourrez sûrement pas tout faire, mais vous avez là, un large choix pour occuper votre temps ainsi que celui de vos enfants de manière utile. 


Abou Ibrahim


Découvrez le pabi !

OFFERT! Vos enfants vont l'adorer!

Votre Livret d'activités COMPLET de 50 PAGES SUR LES 5 PILIERS DE L'ISLAM !!

Votre cadeau vous attend! BarakAllahoufikoum!