Parentalité MUSULMANE

Le Coran? Trop dur pour mon enfant…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 points simples à se remémorer pour les jours ou tu désespères de voir ton enfant mémoriser le Coran…

Quand je vous ai demandé en story Insta si vous rêviez de voir vos enfants mémoriser le Coran, le doute ne s’est pas fait sentir, vous avez été unanimes.

Bien sûr, cela paraît évident. Qui ne le souhaiterait pas ? Pourtant non, ce n’est pas un rêve pour tout le monde. Vous savez pourquoi ? Tout simplement parce que certains pensent que c’est un rêve inaccessible.

Ce qui m’a poussé à vous poser cette question, c’est une discussion que j’ai eue avec une sœur il y a 2 jours.

Elle me disait que ce n’était pas un objectif pour elle, que ses filles le mémorisent.

Elle serait heureuse qu’elles y parviennent bien sûr, mais elle n’a pas mis un point d’honneur à leur apprentissage, vous savez pourquoi ?

Tout simplement car elle-même trouve la tâche difficile pour elle, elle a elle-même délaissé cet apprentissage pour le moment car elle est découragée par la charge de travail que cela représente et ce que cela implique comme organisation dans son quotidien.

Alors elle se dit que ce n’est pas juste d’imposer à ses enfants quelque chose de difficile pour elle… Quelque part c’est légitime, je la comprend tout à fait.

Pour un adulte, ce qu’il y a de plus difficile lorsque l’on rentre dans le chemin de l’apprentissage du Coran, c’est la rigueur. La route est longue et les débuts sont particulièrement difficiles surtout si on l’a délaissé depuis une certaine période.

Ajouté a cela le fait d’être isolé dans l’apprentissage et d’avoir une multitude de tâches de la vie quotidienne à gérer et voilà, le Coran reste rangé à jamais dans la bibliothèque sans qu’on y touche.

Cependant, cette mère (comme beaucoup d’autres) omet deux choses.

1/Ce que tu as certainement oublié…

1/ L’enfant n’a pas la même perception que nous.

Un enfant qui est baigné dans le Coran depuis tout petit, qui a un entourage, des amis qui vivent avec le Coran (à toi de les lui trouver) ne le ressent pas comme une tâche pénible ou impossible. Il ne convient donc pas de croire que sous prétexte que c’est difficile pour nous, alors ça l’est forcément pour eux.

Non, non, pas du tout !  Ça, c’est notre cas à nous, car on s’est éloigné du Coran, que nous sommes débordés par les affaires de cette Dounia et que nos âmes n’ont pas été éduquées depuis tout petit à accorder une place importante au Livre d’Allah dans notre quotidien.

Mais pas ton enfant, lui, prend l’habitude d’apprendre, ça rentre dans son rythme quotidien, il n’a connu que ça, son nefs est encore pur et il est encore sur la fitra.

Donc attention à notre perception qui peut influer sur nos enfants et leur mettre à l’esprit que « le Coran c’est difficile !». Au contraire, changeons les mentalités, débarrassons-nous de cette croyance limitante. Assurons-nous de les motiver, de leur faire comprendre que c’est facile pour celui à qui Allah veut du bien, mais que c’est aussi un cadeau d’Allah qui ne peut se mériter qu’avec des efforts.

D’après Mou’awiya (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui à qui Allah veut du bien, il l’instruit dans la religion ». (Rapporté par Al Boukhari et Mouslim)

Le Coran lui apporte rigueur et organisation dans tous les aspects de sa vie. Il apprend à vivre avec le rappel d’Allah, il porte Sa parole dans sa poitrine. Que peut-il bien lui arriver ?

Son amour pour le Livre grandit car en plus d’avancer, il en ressent les fruits, la lecture se fluidifie et ce qu’il lui paraissait peut être pas si simple au départ, est à présent un rêve accessible.

Alors oui, il y a l’art et la manière de s’y prendre, les cours et les personnes qualifiées, mais ne t’inquiète pas. Ce n’est pas une difficulté pour un enfant à qui Allah a donné les capacités suffisantes pour y parvenir.

Deuxième point essentiel qui va t’aider à persévérer dans cet apprentissage : Le « Pourquoi? » Autrement dit l’intention.

2/ Renouveler son intention, son grand “Pourquoi je veux qu’il apprenne ?” est essentiel quand je veux que mon enfant apprenne le Coran.

Je vous ai posé la question et vos réponses sont toutes plus légitimes les unes que les autres :

  • Pour la récompense qui l’attend,
  • Pour qu’il fasse parti d’Ahlou Quran,
  • Pour qu’il ait la place la plus élevée au Paradis,
  • Pour qu’il soit tel un Coran vivant en le mettant en application,
  • Pour qu’il entretienne une relation forte et perpétuelle avec le Coran, avec Allah,
  • Pour qu’Allah soit satisfait de lui,
  • Pour qu’il ne soit pas attacher à la Dounia et se souvienne sans arrêt de L’Objectif de son existence,
  • Pour qu’il ait toujours la Parole du Créateur en lui dans son cœur,
  • Afin qu’il connaisse et aime Allah,
  • Pour qu’il soit fier….

Et aussi des raisons… plus personnelles et intéressées pour nous les parents (#mamanopportuniste) :

  • Pour qu’Allah nous récompense,
  • Pour avoir un diadème (couronne) le jour du jugement,
  • Pour que ce soit une preuve pour nous yawm al qiyama, une sadaqa jariya …

Bref, il y en a tant d’autres … Ces raisons sont sans aucun doute à placarder en gros partout dans la maison.

Aussi, et cela est hyper important. Avez-vous conscience de l’impact que cela peut avoir pour lui dans cette Dounia ? La discipline que ça enseigne à l’enfant ?

La rigueur, la constance, une mémoire aiguisée, le fait d’être en perpétuel apprentissage … quelle science après celle-ci pourrait lui échapper ? Un savant disait que celui qui a mémorisé tout le Coran est capable de tout apprendre après cela. Aussi bien les sciences religieuses que les sciences mondaines bidhniLlah.

Sans vous parler de la fierté que ressent l’enfant à porter en lui un trésor aussi immense …

Est ce qu’on y parvient d’un coup de baguette magique ? Non forcément que ça requiert des sacrifices, du dépassement de soi, de la patience et de l’endurance mais cela est à la hauteur de ce qu’on y gagne, le tout est de savoir où sont nos priorités et de se le remémorer en continuité.

Vous l’avez compris, le Coran est un projet de vie. Notre vie doit tourner autour du Coran, c’est-à-dire que c’est notre quotidien et notre mode de vie qui doit s’adapter au Coran et non pas l’inverse.

2/Conseils pratiques

 

Voici quelques conseils pratiques pour t’aider dans la construction de ce projet :

Le Coran est la lumière de votre foyer. Fais de ta maison un lieu où le Coran est très fréquemment récité ou écouté. Ainsi le Coran fera partie de l’environnement de ton enfant depuis le ventre de sa maman.

Mets en place un programme d’apprentissage personnel, en t’inscrivant si possible à des cours. Tes enfants voudront en faire autant.

-Montre-leur ta propre évolution, ta propre motivation ; révise avec eux, ils se feront un plaisir de te corriger !

Commence à faire répéter les courtes sourates à ton enfant dès qu’il commence à prononcer ses premiers mots.

A 3 ans, inscris-le à ses premiers cours de Coran. Peu d’écoles ou d’associations accueillent les enfants à cet âge mais cela existe al Hamdoulillah, au pire, en petit comité ou même dans des instituts en ligne. Ils en existent de très compétents !

Fais rentrer autant que faire se peut (tu as voulu dire « autant que possible » non ?) la langue arabe dans la vie de ton enfant (lecture, imagier, dessins animées …). Si vous êtes arabophones à la maison, vous n’avez aucune excuse !! Pourquoi l’arabe ? Tout simplement, car quand on comprend c’est toujours plus plaisant.

Explique à ton enfant le sens général des sourates qu’ils apprennent afin de rendre pour eux le Coran plus vivant. Des livres de Tafsir existent en français et même des ouvrages dédiés aux enfants, comme celui-ci, donc approvisionne ta bibliothèque si cela n’est pas déjà fait et deviens « biblionnaire » !

Trouve-leurs des petits compagnons du Coran qui partage ce même centre d’intérêt, et dont les familles ont le même projet que toi.

-Organise des goûters avec ses amis que vous débuterez par quelques révisions des petites sourates afin de leur montrer qu’ils partagent bien tous les mêmes intérêts.

Organise des petites fêtes autour du Coran, afin de les motiver à poursuivre leurs efforts, lorsque ces derniers au atteint un palier : 1ère sourate, 1 hizb, 2 hizbs, 5 hizbs, 10 hizbs, 15, 20 ….

Enfin et surtout multiplie les dou’a en demandant à Allah d’accorder à tes enfants l’amour, la mémorisation, la compréhension, la pratique puis l’enseignement de son Livre Saint.

Pour te motiver davantage, nous te préparons plusieurs interviews de jeunes musulmans ayant grandi en France et ayant effectué leur scolarité dans des établissements publics, ce qui ne les a pas empêchés de terminer la mémorisation du Coran très tôt !

Et oui cela est possible ….bien plus que tu ne l’imagines 😉

Place ta confiance en Allah et lance toi!

Et toi, quelles sont tes astuces pour faciliter la mémorisation du coran à tes enfants ?

6 Commentaires

  1. Sabra Benaniba

    Baraka allahou fikoum

    Réponse
  2. ben marzouk

    Salemoualeykoum,
    barakALLAH OUFIKOUM pour cet article.
    je suis maman de 3 enfants de 4 à 10 ans et au départ les enfants étaient contents de mémoriser le Coran avec moi, puis j’ai donné des cours à des enfants de mon quartier et cela les a motivé encore plus.
    Aujourd’hui les “grands” préfèrent travailler en autonomie alors je les aide pour la prononciation et ensuite ils utilisent leur Coran et un stylo électronique pour l’apprentissage.
    Puisse DIEU ancrer dans nos mémoires et surtout dans nos coeurs Sa noble Parole et nous aider à transmettre notre belle religion.
    Encore merci pour votre super site!

    Réponse
    • Madrass'Animée

      Alaykoum salam wa rahmatuLLAH okthy, barakAllahoufiki, c’est tout a fait cela! excellent conseil, donnez des cours aux enfants autours de vous, ne serait ce que pour leur faire de petites revisions, ensemble! Le sentiment d’appartenance à un groupe (et pas des moindres) n’en sera que plus intense biidhnillah! Qu’Allah preserve tes enfants et ceux de la oumma ! AMIN!!

      Réponse
  3. BOUARE NAOUEL

    Salam ‘Alaykoum,

    Tous parents qui se respectent, rêverait que l’un ou ses enfants puissent parcoeuriser le SAINT coran.
    Et comme vous l avez cité, on trouve de nos jours des cours en lignes, des mosquées, …. ; mais je ne peux m’empêcher de souligner en tant qu’acteur de terrain, que le plus important reste de le faire entrer dans le coeur.
    Apprendre comment et pourquoi on se doit de le préserver, le nourrir.
    Et on ne s’y prend pas toujours de la meilleur des manières …. .
    Combien d’enfants maîtrisent, sans en avoir la conscience, la saveur, le comportement, …?
    C’est une discipline pluridimentionnelle, complète soubhanALLAH!
    De nos jours encore, beaucoup ne perçoîvent que la partie visible de l’iceberg.
    Si déjà,l’on pouvait commencer par l’apprentissage de la lecture sans erreurs majeures et le tadabour= la méditation qui sont un fard pour chaque musulman, certains pourrons, alors, avoir le privilège d’en venir au fard collectif.
    A trop vouloir mettre la charrue devant les boeufs, on est contre productif.
    Gardons en tête, qu’il n’y a pas de stagnation en islam: soit on progresse, soit on recule!

    BARAKALLAHOU FIKOUNA

    ou ALLAHOU ‘ALAM

    Réponse
    • Madrass'Animée

      Alaykoum salam, jazakiLLAHOU kheyr pour ton intervention pertinente. Tout à fait et nous le repétons sans cesse, avant tout apprentissage le tout de faire comprendre a l enfant le but ,la puissance du pourquoi, et répéter et répeter !..wa fikilbaraka okthy , a bientôt!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

i

Blog

 

Découvrez nos articles

Rencontre avec un jeune…pas comme les autres

Rencontre avec un jeune...pas comme les autres                     J'ai l'honneur (moi Mohamed) de connaître le jeune Ahmed, ayant mémorisé le Coran en France à l'âge de 10 ans. Il m'est paru pertinent de l'interviewer afin de profiter de son expérience, pour pourquoi...

Lettre à Abi…

Lettre à Abi… Assalam alaikoum mon Abi chéri, Aujourd'hui je t'écris pour t’exprimer toute ma reconnaissance. Car en ta compagnie, j’ai passé d’excellentes vacances. Ensemble, nous avons voyagé, nous nous sommes amusés, et j'ai appris plein de choses à tes côtés. Mais...

Cet été mes vacances ont un goût de piété

Cet été mes vacances ont un goût de piété Le terme « vacances » rime pour beaucoup avec voyage, resto, détente, dépenses excessives, perte de temps, négligence…. Se détendre est quelque chose d’important dans notre religion afin de pouvoir rester constant dans...

DIY: Mon calendrier de Ramadan

DIY: Mon calendrier de Ramadan Récemment nous avons eu l’occasion de réaliser pour la première fois un centre de loisirs dans les locaux de notre Association Educ'Avenir (94). A l’occasion de l’arrivée proche du mois de ramadan le thème était: "Il était une fois...

Comment apprendre du vocabulaire en jouant

Comment apprendre du vocabulaire en jouant ? Nous sommes tous plus ou moins conscient de l’importance de la langue arabe, et de la nécessité de l’enseigner à nos enfants. Son apprentissage n’est pas rendu facile par notre environnement et les méthodes existantes...

Comment faire de mon enfant un mangeur de livres?

Comment faire de mon enfant un mangeur de livres Quels sont les avantages que l’on peut tirer d’une lecture régulière ? Et comment en pratique, la faire entrer dans le quotidien de nos enfants ? Toutes les louanges appartiennent à Allah et que la paix et le salut...

FAMILLES qui nous font confiance

pabi kids

Articles

Darsanimés

Restons en contact !

 

Suivez-nous

FAMILLES qui nous font confiance

pabi kids

Articles

Darsanimés

Restons en contact !

 

Suivez-nous

FAMILLES qui nous font confiance

Articles

pabi kids

Darsanimés

Restons en contact !

 

Suivez-nous

Partages

OFFERT! Vos enfants vont l'adorer!

Votre Livret d'activités COMPLET de 50 PAGES SUR LES 5 PILIERS DE L'ISLAM !!

Votre cadeau vous attend! BarakAllahoufikoum!