Comment faire des dessins animés, une aide dans l’éducation de mes enfants

By Madrass'Animée | Parentalité Musulmane

Nov 14


Les dessins animés sont omniprésents dans l’environnement de nos enfants. Quels sont les dangers, quelles sont les alternatives?

Toutes les louanges appartiennent à Allah et que la paix et le salut soient sur son noble Prophète.

Les dessins animés sont omniprésents dans l’environnement de nos enfants. Nos amanas sont inondées par la quantité de dessins animés qui leur est proposée, à tel point qu’ils ne savent plus où donner de la tête.

Dans la majorité des cas ces dessins animés sont, au mieux inutiles, au pire nocifs, voir dangereux pour leur éducation.

Mais, Al hamdoulillah, ils existent des dessins animés sans danger pour nos enfants, qui peuvent même s’avérer utiles et constituer une aide pour les parents, à condition de savoir les sélectionner et de les utiliser correctement.

Quels sont les dangers, quelles sont les alternatives?
Quels sont les critères de choix pour un dessin animé ludique et profitable?

La Madrass'Animée vous explique ici et vous propose un bonus de taille qui va sans aucun doute ravir nos petites amanas et leur parents!

1.) Les principaux dangers que renferment la majorité des dessins animés


Les dangers sont nombreux et cachent des objectifs souvent sombres. Ils sont un outil de propagande. On y impose, indirectement, des codes, une façon de penser, de se vêtir, de se comporter, mais aussi de consommer. Il s’agit donc d’un excellent canal pour formater nos enfants dès le plus jeune âge.


a) La corruption de la croyance et de la saine nature de l’enfant


De nombreux dessins animés corrompent la croyance du musulman et renferment différentes formes de mécréance. Cela est parfois subtil et échappe au commun des musulmans. Seul un public ayant un minimum de connaissances religieuses peut discerner les dangers que cela comporte, ce qui n’est malheureusement pas le cas de nos enfants. A titre d’exemple nous pouvons citer:

1) Les man​​gas: On y attribue, à certains personnages, des droits exclusifs d’Allah tel que le fait de donner la vie (en ressuscitant les morts) ou de donner la mort. « Dragon ball Z » illustre parfaitement cela. Il s’agit d’un dessin animé dans lequel le shirk (polythéisme) est omniprésent. Les personnages invoquent un dragon qui exauce leurs vœux et ressuscite les morts. On y trouve également un démon qui fait partie du camp des gentils et qui est donc apprécié par l’enfant.

2) Aladin : Ce, malheureusement, célèbre Walt Disney dans lequel le héros est accompagné d’un djinn qu’il invoque à chaque fois qu’il en ressent le besoin.

3) Harry Potter: Un film pour enfant dans lequel le héros est un sorcier. La sorcellerie, qui constitue une forme de mécréance en Islam, est ainsi enjolivée au public.

4) Les chevaliers du zodiaque: dessins animés dans lequel les personnages invoquent de fausses divinités pour leur venir en aide contre leur adversaire au cours d’un combat.

D’autres formes de mécréance ou de polythéisme peuvent y figurer telles que le fait d’attribuer la connaissance de l’avenir à un personnage, le fait de jurer par autre qu’Allah, de s’attacher à des soi-disant porte-bonheur, de souffler sur les bougies d’un gâteau d’anniversaire avant de faire un vœu, d’écrire une lettre au père noël espérant de tout cœur qu’il réponde à ses demandes … D’autres déforment la croyance de nos enfants en leur représentant le monde de l’invisible comme c’est le cas des représentations d’anges et de démons.

En bref, ces dessins animés regorgent de dangers qui menacent la saine nature (fitrah) de nos enfants.

On pourra nous rétorquer que cela relève de l’imaginaire et que malgré leur visionnage, nous n’y croyons pas. Nous répondons alors que :

Premièrement, les enfants ne font pas de distinction et ne sont pas armés pour distinguer le vrai du faux.

Deuxièmement, le simple fait de le visionner, même sans y croire, est un mal en soit, car on assiste à des mensonges et des croyances qui contredisent notre dogme, sans que cela provoque chez nous le moindre désaveu.

« Dans le Livre, il vous a déjà révélé ceci: lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l'Enfer. » (Sourate Annisa, Verset 140)

b) La violence, les mauvaises mœurs et la vulgarité

La plupart des dessins animés utilisent un vocabulaire pauvre, sans apport pour l’enfant, parfois même vulgaire. Les personnages ne savent pas se tenir, se comportent mal et ne font que rire et s’amuser à longueur de journée. Par conséquent, il ne faut pas s’étonner que, par la suite, la paresse s’empare de nos enfants, que leur amour pour le savoir et l’effort devienne inexistant, et que les échecs scolaires se multiplient.

La violence, la méchanceté, la moquerie sont présentées comme des qualités et font même rire le public. Celui qui n’obéit pas à ses parents, l’élément perturbateur de la classe, la personne vulgaire, est considéré comme quelqu’un de respectable et même admiré par les autres qui envient son audace et son « courage ».  Les simpsons ou encore south park illustrent très bien ce point.

La pudeur est détruite par des histoires d’amour illicites, des baisers, des attouchements et les dialogues ou les gestes des personnages sont souvent tournés vers les relations amoureuses, voire sexuelles.

Les filles peuvent être dévêtues ou habillées de manière indécente. Des garçons aux coupes de cheveux ridicules se pavanent dans des accoutrements tout aussi discutables.

Un épisode du dessin animé "Oggy et les cafards" diffusé sur la célèbre chaîne jeunesse américaine Nickelodeon a provoqué l'indignation aux États-Unis il y a quelques années. En cause, un cadre dans lequel on pouvait voir le dessin d'une femme topless... 

Malheureusement, ce n'est pas un cas isolé. Le comportement, l’apparence, la façon de parler et les centres d’intérêts de nos enfants sont donc influencés par ces dessins animés.

Aussi de plus en plus de médecins et professionnels alertent sur les graves troubles du comportement et de l’attention qu’ils observent de plus en plus chez les petits. Des absences ­totales de langage à 4 ans, des troubles attentionnels prégnants. Des problèmes de concentration majeure en classe ou au moment de faire les devoirs.

Mais aussi, des troubles plus graves que nous observons chez des enfants présentant des symptômes très semblables aux troubles du spectre autistique (TSA) ...

c) La banalisation du péché

A travers certains dessins animés l’enfant est exposé à la désobéissance d’Allah jusqu’à ce que cela devienne tout à fait normal pour lui. Ce pour quoi il doit ressentir de l’aversion et du rejet devient banal et accepté, puis apprécié.

Des familles homoparentales, la désobéissance à ses parents, se moquer des autres, mentir, médire, ne donner aucune considération à son enseignant, écouter de la musique, taper ses camarades, avoir des relations amoureuses illicites, sont autant de maux que l’enfant intègre dans son esprit.

Par exemple, dans une scène du dessin animé Peppa Pig, une peluche garçon porte une robe de fille. Interrogé sur le sujet, papa pig explique à son enfant la parfaite normalité de cet acte.

Nickelodeon innovait il y a quelques mois en présentant les « McBride », sa première famille homoparentale, dans un dessin animé mettant en scène un couple gay marié avec un enfant.

La sexualité est banalisée et devient le sujet de discussion des enfants qui s’y intéressent de plus en plus jeune.

L'exposition prolongée  provoquent en lui des troubles psycho-affectifs qui risquent de le suivre tout au long de sa vie. (Voir en fin d’article documentaire en arabe dans lesquels ces troubles sont cités)[i]

d)Faire de votre enfant un fan et un bon consommateur

Derrière les dessins animés, se cache également une stratégie visant à la consommation. En effet, derrière ces dessins animés se cachent un grand nombre de produits dérivés : des chaussettes au sac à dos, des chaussures aux figurines, du t-shirt à la trousse, etc…

Tout est fait pour pousser à la consommation et surtout, ancrer l’amour de ces personnages imaginaires dans le cœur de nos enfants. En plus de s’attaquer à notre porte-monnaie, le cœur de notre enfant est détourné de l’amour d’Allah, de ses Prophètes (qu’Allah leur accorde la paix), des Compagnons et des vrais modèles contemporains que sont nos savants, pour ne plus être accroché qu’à un vulgaire personnage imaginaire incarnant tout, sauf la piété. 

Face à ces maux, il est indispensable, pour préserver nos enfants, de procéder à une sélection stricte des dessins animés qu’ils visionnent.

2.) Les principaux critères pour choisir des dessins animés

a) Des dessins animés musulmans

Même si cela n’est pas une garantie, les dessins animés musulmans permettent de préserver au maximum la croyance de l’enfant. Les chaînes arabes sont, elles aussi, gangrénées par ces dessins animés, souvent importés, sans faire le moindre tri. Même si l’offre est moins large que ce que l’on trouve hors du monde musulman, cela reste largement suffisant pour représenter une alternative aux mauvais dessins animés. Privilégiez donc des dessins animés produits par des musulmans respectant l’éthique musulmane.

b) En langue arabe

Pour saisir au mieux l’importance de ce critère, il faut comprendre au préalable la place qu’occupe la langue arabe dans notre religion. Peu sont conscients de son déclin actuel au sein de la communauté musulmane, des causes de ce déclin et de leurs conséquences. Pourtant des moyens existent, par lesquels nous pouvons, bi idhni Allah, redonner progressivement à la langue arabe la place qui devrait être la sienne au sein de la communauté. Ce sujet est d’une importance capitale et mérite d’être traité dans un article spécifique.

Cheikh al Islam ibn Taymiya dit dans son célèbre ouvrage Iqtidhaa as-siraat al-moustaquim : « La langue arabe est la devise de l’Islam et de ses adeptes.»

Utilisez les dessins animés comme une aide à l’acquisition de la langue arabe. Nous vivons dans un environnement francophone. Le contact de nos enfants avec la langue arabe est donc extrêmement limité. Or une langue, pour s’acquérir, doit se vivre en étant pratiquée le plus possible. Les dessins animés sont un des rares moyens d’habituer l’oreille de l’enfant à l’arabe classique. Habituez-les donc dès leur plus jeune âge à visionner des dessins animés en arabe. Le mieux, pour les enfants grandissant dans un foyer arabophone est de se limiter exclusivement aux dessins animés en arabe afin de leur procurer une pratique quotidienne de cette langue. Pour les non arabophones, alternez entre le français et l’arabe afin de ne pas lasser vos enfants, car la compréhension peut prendre du temps avant de s’acquérir et de pouvoir apprécier pleinement des dessins animés en arabe.

Dans tous les cas, il est conseillé aux parents de les accompagner, au moins dans un premier temps, dans le visionnage de ces dessins animés. S’ils sont arabophones ils pourront expliquer à l’enfant d’éventuelles incompréhensions et ainsi l’aider dans sa progression de la compréhension de la langue arabe. S’ils ne sont pas arabophones, il s’agira pour eux d’un exercice utile pour habituer leur oreille à l’écoute de l’arabe et ainsi acquérir du vocabulaire et améliorer leur compréhension en même temps que leurs enfants.

Pour l’enfant ayant pris l’habitude de visionner des dessins animés en français, la transition risque d’être difficile. Le mieux est de la faire de manière progressive en choisissant des dessins animés se rapprochant le plus possible de son niveau d’arabe. Pour alterner, sélectionnez des dessins animés en français dénués de tout interdit religieux. Le sevrage peut s’avérer long surtout s’il est habitué aux dessins animés avec effets spéciaux et musiques envoûtantes.

c) Le modèle auquel vous voulez que votre enfant s’identifie

Les héros des dessins animés vont inévitablement influer sur votre enfant surtout à partir d’un certain âge. Naturellement, un amour pour ce personnage pénètrera le cœur de votre enfant  à tel point que vous l’entendrez citer son nom fréquemment et qu’il l’imitera lorsqu’il joue. Si ce héros est corrompu cela influera sur votre enfant dans le mauvais sens, alors que si ce héros fait partie des héros de l’Islam connu pour sa science, sa haute moralité, son courage ou sa piété, cela aura, bi idhni Allah, une influence extrêmement positive sur votre enfant.

d) Apprendre en s’amusant

Par la grâce d’Allah, on trouve des dessins animés à travers lesquels l’enfant peut acquérir des connaissances, tant théoriques que pratiques, tout en prenant du plaisir. Prenez en compte les préférences et les centres d’intérêts de vos enfants pour les attirer vers des dessins animés utiles pour eux. Par exemple s’il aime les animaux, privilégiez au départ un dessin animé ou le personnage est un animal, même si ce dessin animé est moins intéressant et enrichissant pour votre enfant que d’autres dessins animés que vous avez ciblés. Au fur et à mesure que l’enfant s’habitue à des dessins animés en arabe, sans musique, sans interdit religieux, intégrez les dessins animés vers lesquels vous voulez l’orienter.

Une fois ces critères respectés, vous disposez de dessins animés dénués de dangers. Mais encore faut-il pour se limiter à ces dessins animés, adopter certains reflexes quant à l’utilisation des supports sur lesquels ils sont visionnés.

e) L'utilisation

Toute chose, même bonne, peut devenir nocive si elle est utilisée avec exagération. Les dessins animés doivent être sélectionnés soigneusement et la durée de visionnage quotidienne limitée. L’enfant ne doit pas avoir libre accès aux dessins animés. Pour cela il est conseillé de les visionner sur un ordinateur utilisable qu’en présence des parents. La télé est fortement déconseillée. En effet, la grande majorité des dessins animés qu’on y trouve ne remplissent pas les critères précités, et ce même si vous possédez des chaînes arabes, qui, pour la plupart, imitent aveuglement le style de dessins animées que nous cherchons à éviter.

Limiter le temps de visionnage car cela peut avoir des effets négatifs sur sa santé (difficulté à se concentrer, nervosité, retard de la parole…) ainsi que sur sa sociabilité. (Voir en fin d’article le constat d’une pédiatre sur les effets d’une surexposition aux écrans)[ii]

Les dessins animés ne sont qu’un complément et en aucun cas une alternative à l’éducation donnée à l’enfant par ses parents. L’enfant doit donc avoir un emploi du temps équilibré et varié en accordant du temps à l’apprentissage, à la lecture, aux jeux éducatifs en famille, aux échanges avec ses parents sur des sujets divers et variés, aux sorties culturelles, au sport et aux dessins animés.

Vous comprendrez qu’il est donc tout à fait irresponsable de laisser ses enfants durant des heures devant des dessins animés, et qu’ils ne remplaceront jamais l’activité physique et les relations sociales dont a besoin l’enfant afin de trouver un équilibre qui lui permettra de s’épanouir.

Utilisez donc les dessins animés… mais avec modération !!

D’ailleurs, afin de vous faciliter la tâche, la Madrassanimée vous a mâché le travail 😉

Nous avons le plaisir de mettre à votre disposition des playlists de dessins animés classées par thème et par âge. Vous n’avez plus qu’à vous installer confortablement devant vos ordinateurs et à visionner ces dessins  animés soigneusement sélectionnés pour le plaisir et l’apprentissage de nos enfants.

PS: Rendez-vous sur notre chaine YouTube pour avoir accès à la Playlist au complet!

Cette liste risque fortement d'être complétée au fur et à mesure de nos trouvailles, alors pour ne rien rater n'hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube!

CORAN   Learn with Zakariya

0 - 2 ANS /  25 Vidéos

CORAN   Récitateur Minchaoui et l'enfant

2 ANS et PLUS / 38 Vidéos

ALPHABET  ET CHIFFRES ARABES chantés

0 - 2 ANS /  5 Vidéos

ALPHABET  ET ECRITURE DES 28 LETTRES

4 ANS et PLUS  / 29 Vidéos

VOCABULAIRE ARABE

TOUT ÂGE / 31 Vidéos

TAJWID NOURANIYA

TOUT ÂGE / 9 Vidéos

SAGESSES ET BON COMPORTEMENT

2 ANS ET PLUS / 35 Vidéos

HISTOIRES ET HÉROS DE L'ISLAM

 4 ANS ET PLUS   / 13 Vidéos

HISTOIRES IMAGINAIRES

 0 - 4 ANS  / 51 Vidéos 

HISTOIRES IMAGINAIRES

 4 ANS ET PLUS  / 15 Vidéos

Et vous ,quels dessins animés apprécient vos mini muslims? N'hésitez pas à partager vos trouvailles dans les commentaires!

Qu’Allah préserve nos enfants de tout mal et nous permette de leur donner la meilleure éducation possible! Amin!!

Abou Ibrahim


[i] Lien du reportage en arabe traitant des différents maux cités avec des extraits de dessins animés les illustrant: https://www.youtube.com/watch?v=4REySfdRgKw&t=55s

[ii] Les effets de la surexposition aux écrans : https://www.youtube.com/watch?v=i4cBPlUj0rk

INSCRIVEZ-VOUS ICI afin d'être informé de nos prochains articles!

(1) comment

Add Your Reply
Partages